IMGP6812

Junior du Bisson et moi-même…Une bouille à câlin et un joueur dans l’âme.  

Un article un peu personnel puisque je vais vous parler d’une histoire très particulière que j’ai vécue avec un cheval.

Ce cheval, c’est Junior du Bisson , de race Selle Français né en 1997 dans un élevage en Normandie. Un hongre alezan avec quatre balzanes blanches. Je ne sais pas quand exactement il est arrivé dans mon centre équestre, mais je me souviens qu’au fil du temps il s’est forgé une réputation peu flatteuse. En effet, Monsieur avait une réputation de grand « couillon », autrement dit, celle d’un cheval avec qui on se demande quand on va finir les fesses par terre ^^

Au fur et à mesure du temps, progressant petit à petit, je finis par avoir le niveau pour le monter. J’avoue que je ne faisais pas trop la maligne en fait

DSC03872

Voilà une photo de notre première séance 

Conclusion, il est mou…on ne peut pas faire plus froid à la jambe. Et puis effectivement, regarder ce qui se passe dehors c’est plus intéressant que ce que demande la cavalière. ^^ Mais je l’aime bien, il est plutôt sympathique. Mais je ne le remonte pas avant un certain moment.

Arrive la fête du club et on me le propose pour faire un tour de CSO.  Problème ? On n’a jamais sauté ensemble.

Solution ? On me le donne en cours d’obstacle juste avant. Mais, c’était juste horrible, des petits pieds, des longues et des sauts de biches…pas un saut de correct. Je sens qu’il va être sympa ce tour.

Arrive le fameux jour de la fête. On nous explique le tour, c’est un parcours où on doit choisir son propre tracé et c’est tout au temps. Ok, moi, je joue la carte de la compétition avec options et tout.

J’arrive sur le tour bien sûr un peu tendue quand même. Mais là, ce n’est pas possible, je n’ai pas le même cheval sous la selle ! J’avais l’impression de monter un oiseau qui survole les barres ! Résultat, un super tout et une troisième place ! C’est à partir de ce moment où j’ai vraiment eu un coup de cœur pour ce cheval.

16853_1304022770601_1531465022_30792699_5297714_n - Copie 

Désolée pour la qualité sur une impression d’écran car c’est une vidéo à la base, on ne relèvera pas ma position catastrophique ^^

Par la suite je continue de le monter assez régulièrement, je décide même de me lancer dans les concours avec lui. C’est là où cela devient assez drôle. Autant parfois, il pouvait faire quelques départs à fond en reprise, en concours c’est décuplé par 100… Oui, vous ne rêvez pas, c’est exactement le genre de cheval en concours à se mettre debout, reculer dans les barre bottes…Résultats les détentes sont toujours sportives ! Au fur et à mesure des concours, je comprends même qu’il vaut mieux qu’il fasse le con sur la détente parce que sinon c’est sur le tour qu’il le fera…Oui, je me suis mangée des jolies pelles et des éliminations…

69823_1593752413661_1531465022_31498571_7003124_n

Un de nos premiers concours en extérieur…sans commentaires…

Mais il y aussi des très bonnes choses, des tours finis et même des classements ! A l’horizon se profile un objectif pour nous : Lamotte Beuvron *-* Cependant, consciente que nous ne sommes pas assez rapide en CSO, nous partons sur du Hunter qui pourrait aussi nous correspondre.

IMGP5873

CSO club 2 SF 5ème/23

On est engagé sur un hunter donc en club 3 et 2. Une première pour moi. Concours particulièrement mal organisé, détente trop petite, trop nombreux dans celle-ci. Ce qui devait arriver, arriva c’est l’accident. Junior a fait le con comme d’habitude, mais n’ayant pas de place pour bouger, il m’éjecta et me sauta par dessus. Moi qui me relève en même temps, je me prends son fer dans le visage. Résultat ? 6 points de suture et une jolie cicatrice.

Merci Doudou ! 😉 Pour moi ce n’est pas fini, mais le centre équestre après m’avoir fait poiroté en me disant « oui mais… » « On ne sait pas… » décide qu’il est trop dangereux et fini les concours. Adieux Lamotte…

Pour ma part je continue les concours de mon coté avant de comprendre que si ce n’est pas avec Junior cela ne m’apporte rien. J’arrête donc les concours pour pouvoir continuer à le monter.

Sans titre 5

CSO club 2 championnat départementaux avec Hervela Streat Koz

Je comprends aussi que je n’ai pas besoin de concours pour pouvoir me faire plaisir avec lui, je profite de lui à chaque occasion de peur que le centre ne décide que je ne peux plus le monter définitivement. 

IMGP6802

Junior et moi aux première neiges de l’hiver.

IMGP6828 Instant de complicité…

149549_1635730623090_1531465022_31583403_8026044_nUne de nos plus belles photos de CSO

Mais l’histoire décide de prendre une fin d’une toute autre manière durant le mois de juillet. Junior profitait de vacances au pré. Un gros orage éclata et la foudre ne l’a pas épargné. C’est ainsi qu’il a rejoint le ciel et qu’il est devenu un ange.

L’histoire, notre histoire s’est déroulée de 2009 à 2011. C’était il y a 4 ans déjà. Je m’en souviens comme si c’était hier de recevoir ce terrible coup de téléphone…

Je ne souhaite à personne de perdre un cheval comme ça, c’est terrible même si on dit qu’il n’a pas souffert. J’ignore si on nous a dit la vérité sur sa mort mais ce que je sais c’est qu’il ne reviendra pas. Voila, j’ai les larmes qui montent…Croyez moi, ce fut une histoire intense et riche, il m’a beaucoup appris en peu de temps. Il m’a fait changer d’avis sur beaucoup de chose et surtout il m’a offert son cœur. Il méritait d’avoir une belle retraite.

A vous amis cavaliers, je vous souhaite de trouver votre moitié, votre partenaire avec qui vous vivrez des choses incroyables comme j’ai pu avoir la chance de les vivre avec Junior. Si vous vous demandez comment savoir que c’est le bon, ne vous inquiétez pas, dès les premiers instants vous saurez que c’est lui…

banniere-blog-histoire

Publicités