IMGP7425

Aurore Gautier (propriétaire et éleveuse) entourée des ses poneys Highlands

Comme vous avez éventuellement pu le lire sur ma présentation, j’ai la chance de m’occuper de poneys highlands. Mais quelle est donc cette race ?

Une petite description s’impose ! 🙂

Le highland est une race de poney originaire d’Écosse. Son histoire est liée à celle de sa terre d’origine, c’est à dire à celle des îles qui lui ont donné son nom.

Le poney highland descend du poney celtique : c’est une des races les plus anciennes du monde. Il est rustique pour pouvoir supporter les vents froids d’Écosse qui balayent ses plaines. Ainsi, c’est un poney qui vit toute l’année au pré, sans contrainte de température. Poney au grand cœur, le highland est un parfait cheval de loisir avec qui on peut se faire plaisir dans beaucoup de disciplines : du spectacle, du dressage mais aussi du TREC, de l’obstacle … Il excelle d’ailleurs particulièrement en attelage ! Proche de l’homme, ce poney est une bouille à câlins, mais poney oblige, il est gourmand et un peu coquin 😉

935750_461297393946536_338436650_n

Pour information, les premiers poneys highlands on été importés en France en 1969.

Standard de la race :

La taille au garrot de ce grand poney varie entre 1m33 et 1m48 pour les plus grands modèles. C’est l’un des poneys les plus porteurs. Toutes les robes sont acceptées sauf le pie et le robes à poils mélangés comme le rouans. La plupart des highlands ont des zébrures sur les membres et une raie de mulet.

Voici une description du standard de la race selon l’Association Française du Poney Highland : « Le poney highland doit être compact avec une bonne épaule et une avant-main puissante. Son arrière-main est bien développée. La tête, jamais lourde, est portée haute, l’œil est expressif, l’encolure bien orientée, les crins abondants et soyeux. De la substance avec de la qualité, des allures franches, droites et libres, un vrai caractère “poney” allié à la douceur et à la générosité, voilà le portrait d’un Highland. »

 

_IGP6058

Aurore Gautier et son étalon Ravel de Kériel 

Mon expérience personnelle :

Je m’occupe de poneys qui appartiennent à l’écurie de la Coindelière. Ce sont des poneys gentils, francs et bien dans leur tête. Passionnée de spectacle équestre, je m’amuse souvent à faire de nouvelles expériences. Voici la dernière que j’ai tentée :

12358230_467170293479272_1705436715_n

Roots et moi même en train de jongler 😉

Comme quoi, il sont vraiment froids et calmes sans pour autant être mous ! Au contraire, celui que je préfère gagne souvent les courses en balade 😉  et pourtant il ralentit dès que je lui demande. C’est aussi un très bon sauteur, ce qui me permet de me faire plaisir sur des petites hauteurs.

J’espère que cet article vous a donné envie d’en découvrir plus sur les highlands ! D’ailleurs, cet article sur une des races en voie d’extinction est l’occasion pour moi de vous dire que je posterai régulièrement un article sur une de ces races qui mériteraient d’être reconnues ! Si avez des suggestions, des idées que vous voudriez voir sur le blog, n’hésitez pas !
Hop ! le lien pour l’association française du poney highland. et pour l’élevage de la Coindelière 

12671653_10208413134515879_430370136195415573_o
Pharaon du Coin, mon coup de cœur et moi-même. 

 

Publicités